Passé(s) recomposé(s) les commissions d’historiens dans les processus de rapprochement (Pologne-Allemagne, Pologne-Russie)/ Emmanuelle Hebert

Cet ouvrage analyse le travail des commissions d’historiens dans les processus de rapprochement en Pologne. Deux d’entre elles sont privilégiées : la commission polono-allemande portant sur les manuels scolaires et le groupe polono-russe sur les questions difficiles. Cette étude se fonde sur deux sources principales : une série d’entretiens et des recherches dans les archives, auxquelles s’ajoutent des ressources complémentaires : observations participantes et analyse de discours politiques, de sondages et de la presse. Le dialogue sur l’histoire auquel d’aucuns font appel correspond tout à fait à ce qui est demandé aux commissions d’historiens. Dès lors, pourquoi ces commissions ont-elles été créées ? Comment fonctionnent-elles et pourquoi continuent-elles de fonctionner ? Nous formons les hypothèses que, premièrement, ces commissions ont été créées dans un objectif de rapprochement, voire de réconciliation. Deuxièmement, leur fonctionnement — et sa prolongation — dépend de trois variables : le contexte, les mandats, les acteurs.
Peter Lang, Berlin, Bern, Bruxelles, New York, Oxford, Warszawa, Wien, 2020. 550 p., 2 ill. n/b.
ISBN :978-2-8076-1507-6
DOI : https://doi.org/10.3726/b16824″ rel= »noopener »>https://doi.org/10.3726/b16824
Domaines : Histoire et Science Politique
https://www.peterlang.com/view/title/70292