ISP - Institut des Sciences sociales du Politique UMR7220

Nos tutelles

CNRS

Nos partenaires

Rechercher




Accueil > ACTIVITES > Séminaires thématiques > Savoir & Pouvoir

Savoir&Pouvoir - programme 2018-2018

par Aleks - publié le , mis à jour le

Savoir&Pouvoir - programme 2018-2018

Séance 1 - Mardi 26 juin 2018

Jeff Pooley, Muhlenberg College, USA

  • The remobilization of the propaganda and Morale Network, 1949-1953

Séance 2 : Lundi 24 septembre 2018

Jean-Baptiste Fressoz, Centre Alexandre Koyré (CNRS,EHESS,MNHN)

  • Capitalocène, Une histoire conjointe du système Terre et des systèmes-mondes.

Séance 3 : Lundi 12 novembre 2018
Boris Samuel, chercheur associé au CERI (CNRS, Sciences Po)

  • Les "politiques de prix" : quantification, exercice du pouvoir et contestation en Mauritanie et au Maroc dans les années 2000.

Séance 4 : Lundi 14 janvier 2019

Anne Marcovich, GEMASS (CNRS, Sorbonne Université)

  • La "nouvelle disciplinarité", aux "confins" des disciplines.

Séance 5 : Lundi 1er avril 2019

Johan Östling, Lund UNiversity

  • Humboldt’s Will : The idea of the UNiversity in the Post-War-Era.

Séance 6 : Lundi 13 mai 2019

Emmanuelle Picard, ENS Lyon, et Jérôme Aust, CSO (CNRS, Sciences Po)

Agenda

  • Lundi 12 novembre 10:30-12:00 - Boris Samuel

    Impératif international de quantification et micro-politique du calcul des indicateurs de pauvreté dans la Mauritanie des années 2000

    Résumé : "Dans les années 2000, la production de statistiques sur la pauvreté conditionne l’accès de nombreux pays dits "en développement" aux financements internationaux, notamment pour l’effacement de leur dette publique. Dans cette communication nous analyserons les microprocédures de l’élaboration des données en Mauritanie, dans une conjoncture de crise politique multiforme, en retraçant les interactions entre une pluralité d’acteurs nationaux et internationaux. Nous mettrons notamment en lumière la reconfiguration des institutions statistiques et économiques, qui s’opère à la fois pour répondre à cet impératif international de quantification, et en reflétant les luttes politico-administratives et factionnelles qui se déroulent au sein de l’appareil d’Etat dans une période de changement de régime. Nous montrerons aussi comment les rapports de force entre acteurs se couplent à des controverses autour des chiffres sur la pauvreté : pour répondre à l’injonction à quantifier, experts statisticiens nationaux et internationaux produisent des estimations hautement critiquables et fragiles, mais celles-ci nourrissent à leur tour les luttes au sein de l’appareil d’Etat et avec les partenaires internationaux du pays. Cette sociologie fine de l’élaboration des chiffres éclairera la place qu’a pris l’impératif de quantification et d’évaluation dans les trajectoires de la Mauritanie. Elle éclairera aussi les liens que les administrations nationales de ce pays entretiennent avec des acteurs économiques et politiques internationaux, et les jeux de l’extraversion à l’ère néolibérale de l’évaluation. Enfin, elle permettra de saisir la construction sociale de discours sur la pauvreté présentés in fine comme objectifs."

    Lieu : salle de réunion de l'ISP, au 4ème étage du bâtiment Laplace - campus de l’ENS Paris-Saclay
    64 avenue du Président Wilson, Cachan


Ajouter un événement iCal