ISP - Institut des Sciences sociales du Politique UMR7220

Nos tutelles

CNRS

Nos partenaires

Rechercher




Accueil > ANNUAIRE

OESER Alexandra


Maîtresse de conférences en sociologie/Associate Professor,
Membre junior de l’IUF (2014-2019)

Adresse professionnelle

ISP
 UMR7220
Maison Max Weber - 3ème étage
Université Paris Nanterre
200, avenue de la République
F-92001 Nanterre Cedex

Mèl : alexandra.oeser@parisnanterre.fr


Axes de recherche / Research topics

  • Socialisation politique / political socialization
  • Sociologie de l’école / Sociology of education
  • Etudes de genre / Gender Studies
  • Sociologie de la violence, génocide / Sociology of violence, genocide studies
  • Histoire du quotidien, microhistoire / History of the everyday, micro-history
  • Sociologie de la mémoire, rapports ordinaire à l’histoire / Sociology of memory, appropriations of history

Enseignements / Teaching

  • Sociologie du genre / Sociology of gender (L3)
  • Inégalités et rapports sociaux de race, de classe, de sexe / Inequalities : race, class, gender (M2 APAS)
  • Préparation CAPES (M1 et M2) : Sociologie politique, Travail, conflits, mutations / Political Sociology ; Sociology of Work, conflicts and evolutions (2010-2014)
  • Atelier de lecture / Reading general sociology (L1, 2010-2014)
  • Rapports sociaux de l’Europe / Europe from a sociological point of view (L2, 2010-2014)
  • Politiques publiques de mémoire / Politics of memory (M1, 2010-2014)

Encadrement de recherche

Codirection (avec M.C. Lavabre) de thèse / Codirection of the PhD, Marie-Janot Caminade, La prise en charge de la mémoire collective des « Malgré-Elles » : la place / la visibilité d’une expérience féminine de la guerre à l’échelle publique. / Collective memories of the « malgré-elles » : a female experience of war and its public visibility.

Publications

Ouvrage et direction de numéro de revue

  • Quand ils ont fermé l’usine. Lutter contre la délocalisation dans une économie globalisé. (When they closed the factory. Fighting against a delocalization in a globalised economy), Marseille, Agone, 2017 (Avec : A. Bory, O. Baisnée, B. Crunel, E. Darras, C. Frau, J. Nollet, R. Rouger, Y Selponi).
  • Enseigner Hitler. Les adolescents face au passé nazi en Allemagne. Interprétations, appropriations et usages de l’histoire, (When will we talk about Hitler ? Interpretations, appropriations and uses of History in Germany – english translation in progress) éditions de la MSH, 2010.
  • Penser les rapports de domination avec Alf Lüdtke (Thinking power relations with Alf Lüdtke), dir. du double n° de la revue Sociétés contemporaines (direction of a special issue of the journal Sociétés contemporaines), n°99-100/3-4, déc. 2015.
  • Histoires de familles. Les récits du passé dans la parenté contemporaine (Family histories. Discourses about the past in contemporary kinship relations), Editions de la rue d’Ulm, 2015 (dir. avec Solène Billaud, Sibylle Gollac, Julie Pagis).

Articles dans des revues à comité de lecture

  • (Trans)-Nationale Repräsentationen der Arbeit. Der Kampf um Arbeit und Macht als Transformation von Männlichkeiten in Nordamerika und Südfrankreich im 21. Jahrhundert (Trans-national representations of Work. Fighting for work and power as a transformation of masculinites in the US and Southern France in the 21st century), Werkstattgeschichte, n°70, 2016, p. 59-74.
  • Rire du passé nazi en Allemagne, L’Eigensinn des adolescents face à l’histoire scolaire du nazisme (Laughing about the nazi past in Germany. Eigensinn of adolescents during history lessons), Sociétés contemporaines, n°99-100, déc. 2015, p. 105-126.
  • Introduction : Penser les rapports de domination avec Alf Lüdtke (Introduction : Thinking power relations with Alf Lüdtke), Sociétés contemporaines, n°99-100, déc. 2015, p. 5-16.
  • Politics, Work and the Family, Modern and Contemporary France, n°22, 2012, p. 203-219. (avec Fanny Tourraille)
  • Comparing Family Memories in France and Germany : The Production of History(ies) Within and Through Kin Relations, Journal of Comparative Family Studies, 3, 2011, p. 385-398. (avec Sibylle Gollac).
  • « Genre et enseignement de l’histoire. Etude de cas d’un Gymasium de la ville de Hambourg » (Gender and the teaching of history : a case study of a high school in Hamburg) Sociétés et Représentations, n° 24, nov. 2007, p. 111-128.
  • « Appropriations empiriques du genre » (Empirical appropriations of gender), Introduction au numéro spécial intitulé (En)quêtes de genre de la revue Sociétés et Représentations (Introduction of the special issue of the journal Sociétés et Représentations), n° 24, nov. 2007, p. 5-13. (avec Lucie Bargel Céline Bessière, Magali Della-Sudda, Sibylle Gollac, Stéphanie Guyon et Sévérine Sofio
  • Le genre de l’histoire familiale. Fabrication de l’histoire en famille (Gender and family history. Fabrication of history within the kingroup), Le cartable de Clio, Revue suisse sur les didactiques de l’histoire, 2013, p. 45-54.
  • S’approprier la Shoah par la fiction : Pratiques de lecture à l’école chez les adolescent-e-s allemand-e-s (Appropriating the Shoah through fiction : practices of reading in school by German adolescents), Revue d’histoire de la Shoah, 2014, p. 363-386.

Chapitres d’ouvrages

  • « Introduction », in Bergerson, Andrew S. et Schmieding, Leonard (dir.), Ruptures in the Everyday. Views of modern Germany from the Ground, Berghahn, 2017, p. 10-49 (avec/with A. Bergerson, M. Blum, T. Gurr, S. Ostovich, L. Schmieding, S. Sewell).
  • « Institutions » in : Bergerson, Andrew S. et al. (dir.), Ruptures in the Everyday. Views of modern Germany from the Ground, Berghahn, 2017, p. 178-213 (avec/with Elissa Mailänder, Will Rall, Julia Timpe).
  • « Ce que restituer veut dire. Engagement et distanciations en immersion collective » (Signifying Restitution. Engagement and distance during collective immersion). in Pierre Leroux et Erik Neveu, « En immersion ». Approches ethnographies en journalisme, littérature et sciences sociales, PUR, 2017 (avec Olivier Baisnée, Eric Darras, Audrey Rouger).
  • Le mur dans la famille. Emotions et appropriations historiques dans la fratrie entre RDA et RFA (The wall in the family. Emotions and appropriations of history within a kingroup divided between the GDR and the GFR), in S. Billaud et al. Histoires de Familles. Les récits du passé dans la parenté contemporaine. Editions de la rue d’Ulm, 2015, p. 97-114.
  • Produire l’histoire en famille. Introduction (Producing history within familes. Introduction), in S. Billaud et al. Histoires de Familles. Les récits du passé dans la parenté contemporaine. Editions de la rue d’Ulm, 2015, p. 6-24 (avec Sibylle Gollac).
  • Alltagsgeschichte und Soziologie : ein Pas de deux oder Tanz ins neue Jahrtausend ? Oder : wie französische Soziologen Alf Lüdtke lesen (und umgekehrt) (Everyday history and sociology. How French sociologists read Alf Lüdtke), in Maren Büttner, Christine Hartig, Tilmann Siebeneichner (Hg.), Montagen zu Herrschaftspraxis in der Klassischen Moderne. Alltagshistorische Perspektiven und Reflexionen, Klartext Verlag, 2013, p. 169-186.
  • La crise vu d’en bas. Représentations et vécu des salariés licenciés après une délocalisation industrielle (The crisis seen from below. Representations and experiences of employees made redundant after an industrial delocalization), in Catherine Spieser (dir.), L’emploi en crise et l’emploi de la crise, Paris, Editions Liaisons, 2013 (avec Anne Bory).
  • 1968 als Filter der NS Vergangenheit. Hamburger Geschichts-Lehrer und die Erziehung „mündiger Bürger“ durch den Geschichtsunterricht, (1968 as a filter oft he nazi past. The education of „responsible citizens“ through history classes), in Bachmann, Klaus ; Bretschneider, Falk ; Jürgens, Hanco ; Pekelder, Jacco, Die 68er-Bewegung und ihre Folgen in Ost- und Westeuropa. Neue Perspektiven auf eine transnationale Kulturrevolution, Universitätsverlag Leipzig, 2008.
  • Marji et le passé nazi. Trajectoire migrante et relation ambiguë à l’Allemagne d’une jeune irannienne en ascension sociale (Marji and the nazi past. Immigrant trajectories and ambigious relations to Germany of a young iranian women with an ascendant social trajectory), in Fijalkow, Jacques, Comment transmettre la Shoah ? Editions de Paris, 2009.
  • Histoire et sociologie, complémentaires ou incompatible ? Quelques interrogations sur les jeux d’échelles à partir de quatre terrains allemands (History and sociology, complementary or incompatible ?), in Revel (Jacques) et Znepolski, (Ivaylo), Micro-histoire, Marco-histoire : controverses et complémentarité, Sofia, 2010 (en bulgare).
  • Des souvenirs à géométrie variable. Mémoires constituées de « 1968 » et mise en discours du soi de M. Schulze, professeur de Lycée à Hambourg (Changing souvenirs : « 1968 » in the discourses of the self of a teacher in a hamburg high-school), in Meulemans, David (sous la dir.), La mémoire, outil et objet de connaissance, Aux forges de Vulcain, 2008, p. 193-212.

Entretiens publiés :

  • Histoire comme science sociale (History as a social science). Entretien avec Alf Lüdtke par Alexandra Oeser. Sociétés contemporaines, n°99-100, déc. 2015, p. 169-191.

Recensions d’ouvrages

  • Gérard Noiriel, Le massacre des Italiens. Aigues-Mortes, 17 aout 1893, Paris, Fayard, 2009, 294 p., Annales. Histoire Sciences Sociales, n°71, 2016/1, p. 252-254.
  • Emmanuel Droit, Vers un homme nouveau ? L’éducation socialiste en RDA (1949-1989), Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2009, 354 p., Annales. Histoire Sciences Sociales, n°68, 2013/2.
  • Elissa Mailänder Koslov, Gewalt im Dienstalltag : die SS-Aufseherinnen des Konzentrations- und Vernichtungslagers Majdanek, 1942-1944 Hambourg, Hamburger Edition, 2009, 520p, Critique internationale, N° 61, 2013/4, p. 191-194.

Traductions

  • Alf Lüdtke, La domination comme pratique sociale. Traduction Alexandra Oeser avec la collaboration de Fabien Jobard. Sociétés Contemporaines, n° 99-100, 2015, p. 17-63. Original : Alf Lüdtke, Herrschaft als soziale Praxis, Einleitung, in Lüdtke, Alf (Hg.), Herrschaft als soziale Praxis, Göttingen, Vandenhoek & Ruprecht, p. 9-63.
  • Histoire comme science sociale, Entretien avec Alf Lüdtke par Alexandra Oeser. Traduction Alexandra Oeser, avec Fabien Jobard. Sociétés contemporaines, n°99-100, déc. 2015, p. 169-191.

Responsabilités et recherches collectives (les dernières 4 années)/Responsabilities and collective research

  • Responsable de l’ANR jeunes Chercheur-e-s : Mondex, une usine dans le monde (2011-2015)/Responsible of the state-funded research Mondex, a factory in the globalised world (funded by the French research council).
  • Co-responsable d’un réseau de jeunes chercheur-e-s européen-ne-s, France, Allemagne, Grande-Bretagne, Suisse : ‘s’approprier le monde’ (Co-responsable of a state-funded research network France-Germany-UK-Switzerland : s’appropriating the world (financé par le/financed by the DAAD – German research council, 2012-2015)
  • Membre nommée du CNU en section 19/Nominated member of the French National Council of Sociologists (depuis/since 2015).
  • Membre élue du Conseil Technique (CT)/Elected member of the Work Council, Université Paris Nanterre depuis/since 2015
  • Membre élue du Conseil Consultatif de Discipline (CCD) en sociologie/Elected member of the Recrutement Council of sociology at Nanterre University : depuis/since 2011
  • Membre élue du Conseil du Département en sociologie/Elected member of the Council of the department administration, Nanterre University (2013-2016)
  • Membre élue du Conseil de laboratoire ISP/Elected member of the Research laboratory administrative council depuis/since 2012

Séminaires et journées d’études/Seminars and Conferences

  • Co-organisation du séminaire ISP-IDHE « W3 : Travail professionnel, travail domestique, travail militant » / Co-organisation of a research seminar : « W3 professional work, domestic work, militant work » (avec/with Maud Simonet 2013-2015).
  • Co-organisation de la journée d’étude : Penser la mémoire en France et en Allemagne : Quel dialogue entre histoire et sociologie ? / Co-organisation of a conference : Thinking memory in France and Germany : What dialogue between history and sociology ? ISP, CIERA, CMB, Labex Les passés dans le présent, mai 2015 (avec/with M-C. Lavabre, E. Droit).
  • Co-organisation de la journée d’étude : Economie(s) de la connaissance ? La valeur du savoir dans les sociétés néolibérales / Co-organisation of a conference : Economies of knowledge ? The value of knowledge in neoliberal societies, ASES, AFS, ISP, IDHES, UPO, école doctorale EOS, Nanterre, Oct. 2014. (avec/with Matthieu Hély)
  • Co-organisation de la journée d’étude : « Ecrire en équipe » / Coorganisation of a seminar : Collective writing, LaSSP-IEP Toulouse, UPO, ANR, Juillet 2014.
  • Co-organisation de la journée d’étude : « Fermetures d’usines » / Co-organisation of a conference « Factory closures », Clersé-Lille1, ISP-UPO, CURAPP-UPJV, LaSSP-IEP Toulouse, ANR, Nanterre, Avril 2013 (avec/with Caroline Frau et Mélanie Roussel).
  • Co-organisation de la journée d’études « Les Emotions : pratiques et catégorisations sociales » / Coorganisation of a conference « Emotions : practices and social catogorizations », Sophiapol-UPO, Nanterre, Sept. 2012 (avec Julien Bernard Julien Bernard, Christian Lazzeri, Alice Le Goff, Lucie Nayak, Gabriel Segré).

Parcours professionnel / Professional positions
  • Depuis/since 2014 : Membre Junior de l’IUF
  • Depuis/since 2010 : Maîtresse de conférences en sociologie, Université Paris Nanterre
  • 2008 : Post-doctoral fellow, Université d’Erfurt
  • 2004-2010 : ATER / Associate professor, IEP de Toulouse
  • 2003-2004 : Vacataire / teaching assistant, Université Marne la Vallée
  • 2002-2005 : Alocataire de recherche / research assistant, EHESS/ENS