ISP - Institut des Sciences sociales du Politique UMR7220

Nos tutelles

CNRS

Nos partenaires

Rechercher




Accueil > Actualités

Motion des doctorants de l’ISP

publié le , mis à jour le

Appel unitaire pour la non-remise en cause des acquis et une amélioration des conditions de traitement des travailleurs précaires de l’ESR !

Après les doctorant.e.s de Bordeaux, de Tours, de Lyon 2, de Paris 1 et de l’EHESS, nous, doctorant.e.s de l’ISP Nanterre, demandons une amélioration des conditions de travail des salariés précaires de l’ESR.
Trop souvent, les docteur.e.s et doctorant.e.s vacataires constituent une variable d’ajustement budgétaire commode pour les directions d’universités. Or, il convient de rappeler que ce sont ces travailleurs précaires qui contribuent considérablement à assurer les missions premières de l’ESR : heures d’enseignements, organisation de manifestations scientifiques, surveillance des examens, correction des copies, etc.
La situation de précarité dans laquelle sont maintenus les jeunes chercheurs est donc intolérable.
Dans ces conditions, nos revendications reprennent celles formulées par les doctorants des universités déjà mobilisées :
L’exonération des frais d’inscription pour tous les doctorant.e.s - nous rappelons l’existence de l’article 3 du décret 84-13 du 5 janvier 1984 donnant la possibilité à chaque université d’exonérer de frais d’inscription 10% des étudiants inscrits - ;
Le défraiement des dépenses liées aux transports pour l’ensemble des vacataires ;
Rémunération de la surveillance des examens et de la correction des copies ;
La mensualisation du traitement des vacataires ;
La signature du contrat avant la prise de poste ;
Le libre accès de tous les vacataires aux ressources documentaires, bureautiques et logistiques disponibles au sein des universités où ils enseignent.
Ces revendications entraîneraient des dépenses tout à fait dérisoires en comparaison de celles occasionnées par les politiques d’internationalisation, d’ « excellence » et de concentration des sites qui sont défendues et mises en place par le ministère de l’ESR depuis des années.

Face à ces constats, nous sollicitons le soutien de cette motion par l’ISP.
L’atelier des doctorants de l’ISP.