ISP - Institut des Sciences sociales du Politique UMR7220

Nos tutelles

CNRS

Nos partenaires

Rechercher




Accueil > ANNUAIRE

LEFRANC Sandrine

Chargée de recherche CNRS

Institut des Sciences sociales du Politique - UMR7220
Maison Max Weber - 3ème étage
Université de Paris Ouest-Nanterre La Défense
200, avenue de la République
92001 Nanterre Cedex
Tél. (33 1)/01 40 97 76 52 (Secrétariat)
Mail : slefranc@u-paris10.fr


Thèmes et orientations de recherche

Les politiques de « sortie » de conflit politique violent

Sandrine Lefranc s’est spécialisée dans l’étude des dispositifs de sortie de conflit politique violent (répression étatique, guerre civile) mis en place par des acteurs locaux et internationaux.

Au cours des trente dernières décennies, les poursuites judiciaires ont été rares ; l’institutionnalisation du droit pénal international n’a pas empêché le recours fréquent à des lois d’amnistie. Les politiques de « vérité » (commissions de vérité et de réconciliation, écriture collective de l’histoire), de réparations aux victimes (indemnisations ou réparations symboliques) et de « réconciliation » (efforts de rétablissement d’un dialogue entre les belligérants, pacification « par le bas ») ont au contraire connu un important développement. Elles font désormais l’objet d’une expertise portée par des organisations internationales. Elles contribuent en outre à des mobilisations en vue de la réforme de la justice pénale (pour une « justice restauratrice ») et de la diffusion de techniques de régulation des conflits par l’individu empruntées à la psychologie comportementaliste nord-américaine.

Les politiques mises en œuvre localement et nationalement, aussi bien que l’expertise internationale, sont abordées au moyen de méthodes variées (entretiens, observation, prosopographie, analyse documentaire) , et en articulant les apports de différentes « sous-disciplines » des sciences sociales du politique : sociologie politique comparée (entre certains pays d’Amérique latine et d’Afrique subsaharienne), théorie politique, et sociologie politique de la circulation internationale des politiques.

Le travail sociologique permet un examen critique des analyses à finalité d’évaluation (de recherche-action) proposées par la science politique nord - américaine.

IRENE – Les professionnels internationaux de la paix (avec David Ambrosetti et Guillaume Mouralis)

Soutenu par l’Agence nationale de la Recherche (programme Jeunes chercheurs/ses 2010-2013), ce programme vise une sociologie des agents des organisations internationales spécialisées dans la « pacification » (maintien de la paix au cœur des conflits violents, consolidation de la paix dans les situations de sortie de conflit, justice pénale internationale, justice transitionnelle, paix par le bas, etc.), en tant que groupe professionnel en cours de constitution, méritant d’être analysé sous l’angle des carrières de ses membres.

Enseignements en cours

Total des heures enseignées (hors tutorat) : 121 heures

- A l’Université de Paris I Panthéon-Sorbonne, séminaire de master 2 recherche Relations internationales sur « Émergence et mobilisations de normes dans l’espace international. Droits de l’homme, paix, environnement » (avec D. Ambrosetti, depuis 2010).

- A l’Université de Paris Ouest, Nanterre (depuis 2005), séminaire de master 2 recherche sur « Transitions politiques, sorties de conflit » (avec D. Rozenberg).

- A l’Université de Paris Ouest Nanterre, séminaire « Usages du passé » du magistère bi-disciplinaire Sociologie et Histoire (avec S. Dufoix et A. Becker).

- A Sciences Po Paris, conférence de science politique, étudiants de M1.

A enseigné à l’Institut d’Études Politiques de Lille et à l’Université François Rabelais de Tours.

- Direction de 13 Masters recherche (Paris Ouest et IEP Paris), soutenances. Accompagnement de plusieurs étudiants en master 2 et doctorat de l’Université de Paris I et de Sciences Po.

- Membre du comité de thèse de P. Naftali, dir. Pierre Klein, sociologie du droit/droit international, Université Libre de Bruxelles, 2010-2012.

- Membre des jurys de soutenance de thèses de doctorat de : 1. Pierre Anouilh, relations internationales, direction François Constantin, IEP de Bordeaux, 9 avril 2010 ; 2. Karine Vanthuyne, anthropologie, direction Didier Fassin, EHESS Paris, 15 juin 2009 ; 3. Florian Kohstall, politique comparée, direction M. Camau, IEP d’Aix-en-Provence, 17 avril 2009 ; 4. Jorges Vinuales, théorie politique, direction J.-M. Donegani, Sciences Po, 28 janvier 2008 ; 5. Sophie Rodriguez-Daviaud, sociologie politique, direction Daniel Pécaut, Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, 25 septembre 2006.

Recherches collectives et activités éditoriales en cours

Recherche collective (ANR/ACI, projets européens)

  • Co-responsable d’un programme de l’ANR, Irène (voir plus haut).
  • Participation en 2011 au montage de deux projets soumis à l’ANR : Dynamemo (coord. M.-C. Lavabre, ISP) et « Emotions, protestations morales et action collective » (coord. C. Traïni (CHERPA, IEP d’Aix).

A coordonné une ACI Prosodie sur les « Grammaires internationales de la réconciliation » (2004-2007), équipe de 12 personnes, budget de 90 000 euros. A participé aux montages de projets européens non financés ( “Large-Scale Integrative Project” en réponse à un appel d’offre de la Commission européenne : “European Democracy beyond the Age of Memory”, coord. H. Rousso, et PAI avec l’Université de Barcelone).

Groupes de recherche, coopération universitaire

Membre du groupe GIL Justice et violence ISP/GSPM, 2010-2011.

Membre du groupe de recherche sur la mondialisation, Centre Maurice Halbwachs, ENS.

Responsable pour l’ISP de la politique de coopération scientifique avec l’Université de la Havane (2010).

A été membre du GDR « Crises extrêmes » (2004-2010). A organisé plusieurs colloques (sur les mobilisations de victimes, les politiques internationales de réconciliation).

Revues, édition

Membre du comité de rédaction de la Revue française de science politique (depuis 2010).

Membre du comité de rédaction de la revue Raisons politiques (depuis 1998), r evue trimestrielle de pensée politique, éditée à partir de 2001 par les Presses de Sciences Po. Coresponsable de six numéros.

Rapporteur pour des revues comme International Political Sociology, Law and Society, Revue française de science politique, Critique internationale, Droit et société, Cahiers d’Amérique latine, Revue d’Etudes Comparatives Est/Ouest.

Rapporteure pour le Social Sciences and Humanities Research Council of Canada, évaluation d’une demande de subvention, janvier 2010. Consultée pour la confection d’une bibliographie « Conflits et réconciliation » par le service documentation de Sciences Po Paris.

Activités d’intérêt collectif

Membre du comité consultatif de discipline de science politique à l’ Université Paris Ouest Nanterre , depuis 2009.

Membre du conseil de laboratoire de l’ISP.

Membre élue de la section 40 du Comité national du CNRS (2004-2008, 2008-2010), secrétaire scientifique de la section en 2008-2010.

Membre élue de la commission interdisciplinaire « Gestion de la recherche » du Comité national (2008-2010).

Ancienne membre des Commissions de spécialistes des Universités de Paris I-Sorbonne et Paris VIII-Saint-Denis, du conseil du laboratoire CRPS (CNRS/Université de Paris I).

Ancienne membre du bureau de l’Association des enseignants et chercheurs en science politique.

Ancienne membre du bureau du RTP « Sociétés en évolution, science sociale en mouvement » (depuis 2005)

Proposition déclinée de devenir membre du Conseil scientifique du Conseil supérieur de la recherche stratégique française.

Publications choisies

  • Ouvrages et direction d’ouvrages et de numéros de revues

Mobilisations de victimes, dir., avec Lilian Mathieu, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2009 .

« Les victimes écrivent leur Histoire », Raisons politiques, n°30, mai 2008, 129 pages, avec Lilian Mathieu et Johanna Siméant.

« La pacification des violences », Politix, 80, 2007, 153 pages, avec Annie Collovald.

Après le conflit, la réconciliation ?, Paris, Michel Houdiard Editions, 2006, 344 p.

Politiques du pardon, Presses universitaires de France, 2002, 368 p. Prix Philosophie. Paru, avec une postface, en langue espagnole aux éditions Catedra (Espagne), 2004, 329 p., et aux éditions Norma (Colombie), 2005, 419 p.

Avec F. Lambert, 50 fiches pour comprendre la science politique, Bréal, 2010, 221 p. Troisième édition actualisée (1ère éd. 2003).

Avec M. Rouyer (coord.), « Villes-monde, villes monstres ? », Raisons politiques, 15, août 2004, pp. 5-84.

Avec M. Sadoun (coord.), « L’ennemi », Raisons politiques, 5, février 2002, pp. 1-156.

Avec D. Mouchard (coord.), « Figures de la loi », Raisons politiques, 3, 2000, pp. 1-148.

  • Chapitres d’ouvrage

"Transitional Justice, Bottom-up Peacebuilding : Peace via the Individual", in B. Charbonneau et G. Parent (eds), Peacebuilding and Subjectivities of Peace : History, Memory, Politics, à paraître en 2011, Routledge.

"L’internationalisation de la « justice transitionnelle », in S. Daviaud (ed.), Droits de l’homme et politique dans les Amériques, à paraître, L’Harmattan, collection Amérique latine, 2011.

"The Emergence of Transitional Justice as a Professional International Practice", avec F. Vairel, in V. Galimi, L. Israël et G. Mouralis (eds), Coming to terms with War and Dictatorship, 2011.

« From peacebuilding in war-torn countries to justice in the North », in Yves Dezalay, Bryant G. Garth (eds.), Lawyers and the Construction of Transnational Justice, Routledge, 2011.

« Quand les sciences sociales inspirent la bonne conduite des litiges sur le passé... La dépolitisation des politiques de l’après-violence politique, p. 115-128 dans Natacha Borgeaud-Garciandia, Bruno Lautier, Ricardo Penafiel et Ania Tizziani (co-éd.), Penser le politique en Amérique latine, Paris, Karthala, 2009.

« Comisiones de la verdad », dans Sophie Baby, Olivier Compagnon et Eduardo Gonzalez Calleja (dir.), Violencia y transiciones politicas a finales del siglo XX. Europa del Sur-América latina, Madrid, Ed. de la Casa Velázquez, 2009.

« De si probables mobilisations de victimes. Introduction générale », dans Mobilisations de victimes, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2009, avec Lilian Mathieu.

« Faut-il dépasser le paradigme de la mobilisation des ressources ? », dans Christophe Traïni, Emotions. Mobilisations !, Paris, Presses de Sciences Po, 2009, avec I. Sommier, p. 273-293 .

« La production de nouvelles techniques de pacification : la normalisation internationale de causes locales » dans Y. Schemeil et W.D. Eberwein (dir.), Normer le monde. L’énonciation des normes internationales, Paris, La Découverte, 2008, p. 67-88.

« La justice dans l’après-violence politique », dans J. Commaille et M. Kaluszinsky, La Fonction politique de la justice, Paris, La Découverte, 2007, p. 273-291.

« La consécration internationale d’un pis-aller : une genèse des politiques de "réconciliation" », dans G. Mink et L. Neumayer, L’Europe et ses passés douloureux, Paris, La Découverte, 2007, p. 233-247.

« "Contre la "justice restauratrice". La défense du procès dans l’après-dictature », Le Procès : enjeu de droit, enjeu de vérité, E. Rude-Antoine (dir.), Presses Universitaires de France/CURAPP, 2007.

« Pacifier, scientifiquement. Les ONG spécialisées dans la résolution des conflits », in Le Pape M., Siméant J., Vidal C. (ed.), Face aux crises extrêmes. Face aux massacres, aux guerres civiles et aux génocides, Paris, La Découverte, pp. 238-254.

« Qu’attendre des politiques du pardon ? », pp.49-61 in Labelle M., Antonius R. et Leroux G., Le Devoir de mémoire et les politiques du pardon, Sainte-Foy, Presses de l’Université du Québec à Montréal, 2005.

« ¿Comisiones de la verdad y reconciliación : unanimidad forzada o reconstrucción disensual de la historia ? », pp. 193-223 in R. Belay, J. Bracamonte, C. I. Degregori et J. Joinville Vacher (ed.), La Memoria infeliz, Memoria y violencia política en el mundo contemporáneo, IFEA/RED, 2004, Lima.

Avec A. Jaunait et D. Mouchard, « Au miroir de Guy Michelat, Le métier de chercheur », in Donegani J.-M., Duchesne S. et Haegel Fl. (coord.), Aux frontières des attitudes entre le politique et le religieux, Textes en hommage à Guy Michelat , Paris, L’Harmattan, 2002, pp. 355-367.

  • Articles parus dans des revues avec comité de lecture

« La professionnalisation d’un militantisme réformateur du droit : l’invention de la justice transitionnelle », Droit et société, 73, 2009, p. 561-589.

« Du droit à la paix : le voyage des techniques internationales de pacification par le bas », Actes de la recherche en sciences sociales, n°174, septembre 2008, p. 48-67.

« Des pacificateurs inspirés. Note sur des groupes anabaptistes et évangéliques américains », Terrain, n°51, septembre 2008, p. 42-49.

« Convertir le grand nombre à la paix. Une ingénierie internationale de pacification », Politix, 80, 2007, p. 7-29.

« Les commissions de vérité : une alternative au droit ? », Droit et cultures, 56, 2008/2, p. 129-145.

« Les victimes écrivent leur Histoire », Raisons politiques, n°30, mai 2008, p. 5-20, avec Lilian Mathieu et Johanna Siméant.

« Le mouvement pour la justice restauratrice : "an idea whose time has come" », Droit et société, 63-64, octobre 2006, p. 393-409.

« Políticas del perdón », Desarrollo económico (Argentine) , 45(178), juillet-septembre 2005, p. 163-186.

« L’Argentine contre ses généraux : un charivari judiciaire ? », Critique internationale, 26, janvier 2005, pp. 23-34.

« Villes-monde, villes monstres ? » (éditorial), Raisons politiques, 15, août 2004, pp. 5-7 (membre du comité de rédaction).

« Mémoires et violences politiques en Amérique du Sud. Le cas du Pérou », Esprit, 301, janvier 2004, pp. 51-58.

« Aquello que no se conmemora. ¿Democracias sin un pasado compartido ? », Revista de Ciencia Política (Chili), 23(2), 2003, pp. 231-240.

« Protéger la démocratie de ses protecteurs attitrés. Le dilemme des démocraties nouvelles », Cahiers de la sécurité intérieure, 51, 1 er trimestre 2003, pp. 1-24.

Avec G. Delannoi et al., « La démocratie (bibliographie raisonnée) », Les Cahiers du CEVIPOF, 36, novembre 2003.

« La "juste distance" face à la violence », Revue internationale des sciences sociales, 174, décembre 2002, pp. 505-513 (traductions en plusieurs langues étrangères).

« Renoncer à l’ennemi ? Jeux de piste dans l’Argentine postdictatoriale », Raisons politiques, 5, février 2002, pp. 127-143.

Avec D. Mouchard, « Réconcilier, réprimer : les "années de plomb" en Italie et les transitions démocratiques dans le cône sud latino-américain », Cultures & Conflits, 40, hiver 2001, pp. 63-89.

Traduction de textes de Abbott Lawrence Lowell (1913) et Walter Lippman (1925), Hermès, « L’opinion publique. Perspectives anglo-saxonnes », 31, 2001, p. 42-54 et 67-75.

« L’homme politique : une "bête d’aveu" ? », in Le Remords, dignité du coupable ? , coordonné par Martine Lucchesi, Autrement, collection Morales, octobre 1999, pp. 192-214.

« La violence d’État et le pardon politique », Raisons politiques, 1, 1998, pp. 7-27.

  • Articles parus dans des revues sans comité de lecture et notices de dictionnaires

"Réconciliation", in M. Marzano (ed.), Dictionnaire de la violence, PUF, 2011.

« La justice transitionnelle n’est pas un concept », Mouvements, numéro spécial « Vérité, justice, réconciliation. Les dilemmes de la justice transitionnelle », n°53, mars-mai 2008, p. 61-69.

« Commissions de vérité : un « injuste » modèle de justice ? », dans B. Badie et S. Tolotti (dir.), L’Etat du monde 2009. 50 idées-forces pour comprendre l’actualité mondiale, Paris, La Découverte, 2008.

« Commission vérité et réconciliation », dans Joël Andriantsimbazovina, Hélène Gaudin, Jean-Pierre Marguenaud, Stéphane Rials, Frédéric Sudre, dictionnaire des droits de l’homme, Paris, Presses Universitaires de France (Quadrige), 2008, p. 831-834.

"Amnesty and pardon", dans D. Clark (dir.), Encyclopedia of Law and Society, American and Global Perspectives, Londres, Sage, 2007.

« Réécrire l’histoire à des fins de réconciliation », Regards sur l’actualité, numéro spécial sur « L’Etat et les mémoires », novembre 2006, La Documentation française.

« Fin des dictatures, justice et réconciliation », Questions internationales, numéro spécial sur l’Amérique latine, 18, 2006, La Documentation française.

« Repentance », dans L. de Cock, F. Madeline, N. Offenstadt et S. Wahnich (dir.), Comment Nicolas Sarkozy écrit l’Histoire de France. Dictionnaire critique, Marseille, Agone, 2008, p. 156-160.

« Amérique latine. Les commissions de vérité et de réconciliation », pp. 151-155 in Universalia 2005, Paris, Encyclopaedia Universalis, 2005, 539 p.

« Schumpeter », in Perrineau P. et Reynié D. (dir.), Dictionnaire du vote, Paris, Presses universitaires de France, 2001, pp. 823-824.

Comptes-rendus des ouvrages de : J. Hatzfeld, S. Strauss, A. Martin, A. Vauchez, F. Vergès, D. Sabbagh, V. Roussel…

  • Colloques et congrès internationaux depuis 2005

Colloque « Pratiques et cultures de la réconciliation dans les pays de l’aire arabo-musulmane. Approches comparées : Liban, Soudan et Algérie », 30 septembre et 1 er octobre 2010, Laboratoire d’anthropologie sociale, Collège de France (présidence d’une session).

« Cultiver un invariant transculturel : les voyages des techniques de pacification des conflits politiques violents », leçon dans le cadre de l’Ecole d’été d’Aix, 23 juin 2010 (4 jours).

« L’internationalisation de la justice transitionnelle », colloque international Droits de l’homme et politique dans les Amériques, Sciences-Po Aix, 11-12 mars 2010.

Séminaire Fortalecimiento de la justicia en favor de las víctimas, Proceso Londres-Cartagena-Bogotá, organis par l’ONU (PNUD)/Groupe des 24, 11-12 novembre 2009, panel El papel de la justicia en la construcción de la verdad, communication.

« Du droit à la paix : le voyage des techniques internationales de pacification », colloque Sciences-Po CERI, 5 et 6 mars 2009.

« Organisations internationales et gestion de crise. Configurations empiriques et stratégies d’acteurs », Université de Paris-Ouest Nanterre, 16 octobre 2008, discussion.

Colloque France-Brésil : regards croisés sur des problèmes de sociétés, 4-6 mai 2009 (contribution écrite).

Conférences invitées à l’ Universidad Externado/IHEAL (Université de Paris III), 31 octobre-9 novembre 2008.

« Convertir le grand nombre à la paix ? », « Les conflits armés en Afrique. Approches locales, contexte global », Bordeaux, Sciences po CEAN, 9-11 octobre 2008.

Membre du comité scientifique du colloque « 68, et après ? », organisé par Rémi Guillot, Federica Rossi et Marica Tomolelli, 10 octobre 2008, Bologne (Italie), 31 octobre 2008, Université de Paris X – Nanterre.

Contribution écrite au colloque international « Transitions, épurations, sorties de guerre. Retour sur les concepts et les catégories d’analyse », les 29-30 mai 2008, organisé par Liora Israël, Guillaume Mouralis, Valeria Galimi, Paris, EHESS (accouchement).

« From Post-Conflict Peacebuilding in Developing Countries to ADR in the North », c ontribution écrite au colloque international « Lawyers and the Construction of the Rule of Law : National and Transnational Processes », 21-22 mars 2008, organisé par Y. Dezalay et B. Garth, Chicago, American Bar Foundation (non obtention de l’autorisation médicale de transport aérien, grossesse).

« Quand les sciences sociales inspirent la bonne conduite des litiges sur le passé… La dépolitisation des politiques de l’après-violence politique », Colloque international « Penser le politique : La recréation des espaces et des formes du politique en Amérique latine », organisé par le CRI/IEDES, 29 et 30 novembre 2007, Nogent-sur-Marne.

Communication (« Permettre la coexistence après un conflit violent. La diffusion des bonnes pratiques internationales » ) dans le cadre du colloque international organisé par Georges Mink et Luc Lévy : « Place du passé conflictuel dans la construction et la gouvernance européennes », LASP/Université de Paris X avec l’appui de l’Ambassade de France, Riga (Lettonie), 2-3 décembre 2006.

Organisation du colloque « Politiques de réconciliation », Université de Paris X et EHESS, 12-13 décembre 2006, dans le cadre de l’ACI Prosodie « Grammaires internationales de la réconciliation ». Actes révisés parus.

Communication (« A democratic peacebuilding ») dans le cadre du congrès de l’Association européenne des anthropologues sociaux (EASA), Bristol (Grande-Bretagne), 18-21 septembre 2006, atelier 70 organisé par Susana Narotzky (Universitat de Barcelona, Espagne) et Deema Kaneff (Max Planck Institute for Social Anthropology) .

Communication (« From post-conflict reconstruction of developing countries to alternative dispute resolution in a divided North » ), panel 3 (“Ethnic tensions, peace processes and post-war reconstruction » ) du RC 14, 20ème Congrès mondial de l’Association internationale de science politique/International Political Science Association, Fukuoka, Japon, 13 juillet 2006.

Conférence invitée ( « Faire de la vérité et de la réconciliation une politique. Aperçu de quelques expériences de sortie de la répression »), Université de Rabat et Centre Jacques Berque (MAE/CNRS), Université de Rabat, 20 avril 2006.

Conférence invitée ( « Réconciliation et transition au Maroc et dans le monde »), Fondation Abderrahim Bouabid, Rabat, 16 décembre 2005.

« Foucault hors d’Occident », Colloque international « Le politique vu avec Foucault. Quelle est la fécondité des outils de M. Foucault pour analyser le politique ? », 7-8 janvier 2005, AFSP/CIR, atelier « Foucault hors d’Occident », discutante.

Ainsi que 38 autres participations à des colloques et congrès nationaux ou séminaires universitaires et de recherche depuis 2005.

Valorisation de la recherche

Émissions radiophoniques et télévisées, vulgarisation autre

  • Presse écrite

Entretien avec Marie Masson, La Croix, 6 janvier 2010.

Entretien avec Julie Roy, journaliste de Quartier libre (Québec), 6 octobre 2006.

Entretien avec Frédéric Niel, journaliste de Phosphore, 21 décembre 2005, dossier paru.

Entretien avec C. Bernard, journaliste pour Enjeux Les Echos, dossier sur L’autorité, paru en février 2006.

Entretiens avec un journaliste de Ouest-France, articles parus le 15 août et le 16 septembre 2005.

Entretien avec un journaliste de L’Express, article paru le 21 février 2005 (« L’heure du pardon », Natacha Czerwinski).

Avec I. Saint-Saëns et Ph. Mangeot (coord.), « Victimes et bourreaux. Face à l’exigence de réparation », Vacarme, 27, printemps 2004, pp. 13-50.

« La mémoire-colère », Vacarme, 27, printemps 2004, pp. 14-15.

« Venir à bout de la mésentente », Le Devoir (quotidien québécois), 2-3 octobre 2004.

  • Emissions radiophoniques et télévisées, vulgarisation autre

Interview avec la BBC Al-Arabiya, Tunis, 10 mars 2011.