Nos tutelles

CNRS

Nos partenaires

Rechercher




Accueil > ANNUAIRE

JAKSIC Milena

Chargée de recherches au CNRS - Sociologue, section 36

Institut des sciences sociales du politique (ISP, UMR 7220)
Maison Max Weber - bureau 318
Université Paris Ouest Nanterre La Défense
200 Avenue de la République
92001 Nanterre Cedex
mjaksic@parisnanterre.fr

site personnel


Domaines de recherche

  • Anthropologie de la violence, enfants soldats, justice pénale internationale

Mes recherches actuelles portent sur la participation d’anciens enfants soldats au titre de témoins devant la Cour pénale internationale de La Haye (Pays-Bas). À partir d’observations des procès, d’entretiens avec des professionnels du droit et d’analyse des verbatim d’audiences, cette enquête s’articule autour de trois axes de recherche. Il s’agit, dans un premier temps, de décrire les itinéraires d’enquêtes judiciaires pour recrutement d’enfants soldats dans plusieurs affaires qui ont marqué la Cour : les affaires Thomas Lubanga, Germain Katanga et Dominic Ongwen. Une série de questions émergent : comment produit-on un enfant soldat sur une scène judiciaire, comment le trouve-t-on et comment le fait-on correspondre à un enfant soldat idéal ? Le second axe de recherche porte sur l’espace-temps des témoignages : comment un enfant soldat devient-il témoin et quelles sont les contraintes d’énonciation de son témoignage devant la Cour ? Quelles sont les incidences de la réitération de ces récits de soi sur injonction, depuis les premières dépositions – devant les enquêteurs de la Cour ou des ONG – jusqu’au terme de procès ? Enfin, le dernier axe est consacré aux itinéraires combattants des témoins, enfants ou adolescents au moment des faits. À partir du procès de Dominic Ongwen (Ouganda), je voudrai décrire les itinéraires combattants des membres de la Lord’s Resistance Army, itinéraires faits de déplacements, de fuite, de mouvement, d’errances.
Les procès pour crimes de guerre sont ainsi à la fois un terrain d’investigation sociologique, mais aussi une source de description des trajectoires combattantes et un outil de compréhension des conflits armés.

  • Sociologie de l’expertise, sociologie de l’action publique

Ce second volet de mes recherches fait suite à mon travail de thèse consacré aux politiques de lutte contre la traite des êtres humains en France. À partir d’une enquête auprès des Commissions d’indemnisation des victimes d’infractions (CIVI) qui instruisent les demandes de réparation des victimes de traite, cette recherche consiste à réfléchir à la manière dont les principaux acteurs impliqués dans ce processus proposent un traitement financier d’un phénomène non financier (préjudices physiques, sexuels, impossibilité d’exercer un emploi en raison du préjudice subi, etc.). À la suite des travaux de Viviana Zelizer sur la valeur monétaire attribuée aux enfants et sur la construction sociale de l’argent, cette enquête explore la manière dont se construisent autour des entités non marchandes des valeurs économiques, ainsi que les tensions et controverses sous-jacentes à cette traduction de la souffrance en argent. Pourquoi et comment indemnise-t-on des choses a priori incommensurables ? Quelles sont les contraintes, professionnelles et morales, qui pèsent sur ce travail de définition de la valeur d’un préjudice ? Existe-t-il des formes de résistance à la monétarisation de la souffrance ? Cette recherche se fait en collaboration avec Nadège Ragaru (CERI) dans le cadre du projet ANR « ProsCrim » coordonné par Mathilde Darley.

Animation de la recherche

  • Membre du Conseil de laboratoire de l’ISP (depuis octobre 2015).
  • Coordinatrice du programme : « Visions professionnelles sur des éléments de preuve à la Cour pénale internationale », FMSH, 2018 – 2020 (avec Julien Seroussi et Franck Leibovici).
  • Experte auprès du HCERES, février 2018.
  • Responsable de la ST 50 du congrès AFSP, Bordeaux, 2019 : « Pour une sociologie politique du traitement des restes humains », (avec Nicolas Fischer).
  • Responsable de la ST 64 du congrès AFSP, Montpellier, 2017 : « Les victimes au tribunal : du témoignage à la preuve judiciaire », (avec Nadège Ragaru).
  • Membre du RT 13 de l’Association française de sociologie : « Sociologie du droit et de la justice ».
  • Co-animation de l’Axe 1 de l’ISP, « Droit, pouvoir et action politique » (avec Abdellali Hajjat et Carole Sigman).
  • Coordinatrice du séminaire général de l’ISP, « Le procès comme terrain », axe 1 (avec Abdellali Hajjat), 2014-2015.

Coopération internationale et nationale

  • Membre du projet ANR « Cortem. Pour une sociologie politique du traitement des restes humains ». Responsable scientifique du projet : Nicolas Fischer (Cesdip/CNRS), 2018-2021.
  • Membre du projet ANR « ProsCrim. La traite des êtres humains saisie par les institutions. Une comparaison France/Allemagne » (ANR-13-FRAL-0014-01). Coordonné par Mathilde Darley (CNRS-CESDIP-Centre Marc Bloch Berlin) et Rebecca Pates (Université de Leipzig, Allemagne). Co-financé par l’Agence nationale de la recherche (ANR) et la Deutsche Forschungsgemeinschaft (DFG), 2014-2018.
  • Soutien à la mobilité internationale (SMI), InSHS (2015 et 2017).
  • Chercheuse invitée à l’institut CIRHUS (CNRS-NYU), New York University, New York (avril-juin 2015).

Activités éditoriales en cours

  • Co-responsable de la collection « Petite encyclopédie critique » aux éditions Textuel (avec Manuel Cervera-Marzal, Sébastien Chauvin, Lilian Mathieu et Sylvain Pattieu). Depuis novembre 2015.
  • Membre du comité de rédaction de la revue Terrains & travaux (depuis octobre 2013).
  • Evaluations pour Autrepart, Droit & Société, Cultures et conflits, Espace politique.

Principales publications

Ouvrage

  • 2016, La traite des êtres humains en France. De la victime idéale à la victime coupable, Paris, CNRS éditions, p. 304.
  • Recensions : Revue française de science politique, La vie des idées, Sciences Humaines, En attendant Nadeau, Libération, Contretemps, Axelle Magazine.

Coordination de numéros de revues

  • 2019, [avec Nadège Ragaru], Les victimes au tribunal. Du témoignage à la preuve judiciaire, Droit & société, à paraître en septembre 2019.
  • 2018, [Avec Marina Honta, Jean-Charles Basson et Olivier Le Noé], Les gouvernements du corps, Terrains & travaux, 2018/1 (n° 32).

Articles

  • 2019 « Trouver l’enfant soldat. L’enquête judiciaire dans l’affaire Thomas Lubanga Dyilo », Terrain, [En ligne], Terrains, mis en ligne le 06 juin 2019. URL : http://journals.openedition.org/terrain/18517
  • 2019 [Avec Nadège Ragaru], « Le témoignage comme preuve. Itinéraires judiciaires des victimes », Droit & société, à paraître, septembre 2019.
  • 2018 [Avec Alban Jacquemart], « Droits des femmes ou femmes sans droits. Le féminisme d’État face à la prostitution », Genre, sexualité & société : https://journals.openedition.org/gss/5006
  • 2018 [Avec Marina Honta, Jean-Charles Basson et Olivier Le Noé], « Les gouvernements du corps. Administration différenciée des conduites corporelles et territorialisation de l’action publique de santé », Terrains & travaux, vol. 32, no. 1, p. 5-29.
  • 2017 [Avec Nadège Ragaru] « Définir la valeur d’un humain. La CIVI comme dispositif de réparation des préjudices subis par les victimes de traite », Plein droit, vol. 113, no. 2, p. 24-27.
  • 2017 [Avec Baille Rémi, Desbarats Carole, Garapon Antoine et al.,] « La parenthèse désenchantée », Esprit, 2017/7 (Juillet-Août), p. 85-109.
  • 2016 « Mondialisation » in Encyclopédie critique du genre, Paris, La Découverte, p. 380-389.
  • 2013 « Devenir victime de la traite. L’épreuve des regards institutionnels », Actes de la recherche en sciences sociales ; dossier « La prostituée mise à nue par les institutions », n° 198, 2013/3, p. 37-48.
  • 2013 « La souffrance faite cause. L’entrée de la traite des êtres humains dans l’arène publique », Genre, sexualité & société, n° 9, dossier « VIH/Sida ».
  • 2013 « Le mérite et le besoin. Critères de justice et contraintes institutionnelles des associations d’aide aux victimes de la traite », Terrains & travaux, n° 22, 2013/1, p. 201-216.
  • 2013 « "Tu peux être prostituée et victimes de la traite". Notes sur l’accès aux droits des victimes de la traite des êtres humains », Plein droit, n 96, 2013/1, p. 19-22.
  • 2011 « Déconstruire pour dénoncer. La traite des êtres humains en débat », Critique internationale, n°53, octobre-décembre 2011, p. 169-183.
  • 2008 « Figures de la victime de la traite des êtres humains : de la victime idéale à la victime coupable », Cahiers Internationaux de Sociologie, Vol. CXXIV, avril 2008, p. 127-146.

Lectures critiques

  • 2018 Holly Porter, After Rape : Violence, Justice and Social Harmony in Uganda, Cambridge University Press, 2017, Revue française de science politique, 2018/6, Vol. 68.
  • 2017 « Les oubliés de l’atome », à propos de Yannick Barth, Les retombées du passé. Le paradoxe de la victime, Seuil, coll. « La couleur des idées », 2017, En attendant Nadeau, https://www.en-attendant-nadeau.fr/2017/11/07/oublies-atome-barthe/
  • 2015 « Vie et survie du travail exploité », à propos de Denise Brennan, Life interrupted. Life Interrupted. Trafficking into Forced Labor in the United States, Duke University Press, Durham and London, https://laviedesidees.fr/spip.php?page=article&id_article=2912
  • 2015 Christophe Broqua et Catherine Deschamps (dir.), L’Échange économico-sexuel‪. Paris, Éd. de l’Ehess, 2014 », Clio, 2015/2 (n° 42), p. 266-269.‬‬
  • 2014 Stephanie Hepburn et Rita J. Simon, Human Trafficking around the World. Hidden in Plain Sight, New York, NY, Columbia University Press, 2013, in : Politique étrangère, 2, p. 233-234.
  • 2014 D’Halluin-Mabillot Estelle, Les épreuves de l’asile. Associations et réfugiés face aux politiques du soupçon, Paris, Éditions EHESS, 2012, in : Droit & Société.
  • 2013 Marielle Debos, Le métier des armes au Tchad. Le gouvernement de l’entre-guerres, Paris, éd. Karthala, coll. « Les Afriques », 2013, in : Contretemps, https://www.contretemps.eu/a-propos-de-le-metier-des-armes-au-tchad-de-marielle-debos/
  • 2013 Ronald Weitzer, Legalizing Prostitution. From Illicit Vice to Lawful Business, New York, New York University Press, 2012, in : Genre, sexualité & société, https://journals.openedition.org/gss/2740
  • 2013 Coline Cardi, Geneviève Pruvost (dir.), Penser la violence des femmes, Paris, éd. La Découverte, 2012, in : Revue française de science politique, n° 63, 2, 2013.
  • 2012 « Des morts qu’on mobilise », à propos de Esquerre, Arnaud, Les os, les cendres et l’État, Paris, éd. Fayard, coll. « Histoire pensée », 2011, in : La vie des idées, https://laviedesidees.fr/Des-morts-qu-on-mobilise.html
  • 2005 Handman, Marie-Élisabeth, Mossuz-Lavau, Janine, (dir.), La prostitution à Paris, éd. La Martinière, Paris, 2005 & Tabet, Paola, La grande arnaque. Sexualité des femmes et échange économico-sexuel, éd. L’Harmattan, Paris, 2005, in : Cahiers d’études africaines, numéro 179-180, automne 2005, p. 179-180.

Enseignement et activités pédagogiques

  • « Juger la guerre. Sociologie et histoire de la justice pénale internationale », Université inter-âges, Université Paris IV La Sorbonne, 14h CM, 2017-2018.
  • « Justice pénale internationale », Université de culture permanente, Nanterre, 24h CM, 2017-2018.
  • « L’humanitaire », Nouveau collège d’études politiques (NCEP), Université Paris Lumières, L3, 20h CM, 2017-2018.
  • Cours de préparation à l’agrégation interne en SHS, « La société des individus ». Université de Créteil. 10h CM, 2016-2018.
  • Cours de préparation à l’agrégation de Droit et science politique, « La société des individus », Université Paris 1, Panthéon-Sorbonne, 16h CM, 2017-2018.
  • Cours de préparation à l’agrégation de Droit et science politique, « Immigration, minorités et politique dans les démocraties contemporaines ». Université Paris 1, Panthéon-Sorbonne. 9h CM, 2016-2018.
  • « Le droit en procès », L3, Ecole normale supérieure de Cachan, 15h CM, 2014-2015.
  • Tutrice dans le cadre du Master « Genre, politique et sexualité » de l’EHESS. Encadrement des mémoires de Master (depuis 2013).

Valorisation de la recherche

  • « 15e Congrès extraordinaire : Paris », participation à la performance de Vlatka Horvat, Fondation Cartier pour l’art contemporain, Paris, 12 mai 2017.
  • « Prostitution : de la loi au terrain. Quels impacts sur les personnes étrangères », débat organisé par la FASTI, 9 décembre 2016, Paris.
  • « Regards sur la traite des femmes en France », interview pour CNRS Le Journal, 21 octobre 2016.
  • « La double peine des travailleuses forcées », recension de La traite des êtres humains en France, Libération, septembre 2016, par Brice Gruet.
  • « Comment parler de la traite internationale des femmes ? », l’émission « Les discussions du soir », Antoine Garapon, France culture, 22 septembre 2016.
  • Interview par Frédéric Taddéï à l’occasion de la sortie de La traite des êtres humains en France, Europe 1 Social Club, 12 septembre 2016.
  • « La répression par l’exception. Entretien avec Vanessa Codaccionni », ContreTemps, juin 2016, https://www.contretemps.eu/la-repression-par-lexception-entretien-avec-vanessa-codaccioni/
  • « Qui sont les combattants des Kivus ? Entretien avec Justine Brabant », ContreTemps, novembre 2016, https://www.contretemps.eu/combattants-kivus-entretien-brabant/
  • « Les armes comme mode de vie. Entretien avec Marielle Debos », ContreTemps, octobre 2014, https://www.contretemps.eu/armes-comme-mode-vie-entretien-marielle-debos/
  • Participation au jury « Prix Prévention de la Délinquance » consacré aux politiques de lutte contre la traite des êtres humains. Organisation : Comité Interministériel de Prévention de la Délinquance, 1er octobre 2014, Paris.
  • Entretien télévisé sur Médiapart : « Penser la prostitution » par Antoine Perraud (en présence de Lilian Mathieu et Marie-Elisabeth Handman), septembre 2013.

Parcours professionnel

  • Depuis 2013 : chargée de recherches au CNRS, section 36.
  • 2011 : Doctorat en sociologie, EHESS.
  • 2008-2010 : Attachée temporaire d’enseignement et de recherche (ATER), Université Paris 13 – Nord.
  • 2005-2008 : Allocataire de recherche de l’Agence nationale de recherches sur le sida (ANRS).