ISP - Institut des Sciences sociales du Politique UMR7220

Nos tutelles

CNRS

Nos partenaires

Rechercher




Accueil > Publications > Parutions

Histoire du terrorisme

par Alek - publié le , mis à jour le

Histoire du terrorisme

Gilles Ferragu
Editions Perrin, collection Synthèses Historiques
ISBN : 9782262033460
544 pages

Sans cette forme de violence politique qu’est le terrorisme, la France serait-elle encore une monarchie ? Les puissances européennes auraient-elles, sans l’attentat de Sarajevo, basculé dans une guerre mondiale en août 1914 ? Et l’Etat d’Israël aurait-il pu naître sans l’action décidée de quelques extrémistes ? L’influence de cette violence politique, dans l’Histoire comme au quotidien, pèse lourd : le moindre portique d’aéroport nous en rappelle aujourd’hui la prégnance.
Le phénomène reste pourtant difficile à appréhender. Le terrorisme ne répond en effet à aucune définition satisfaisante ; mais il a indéniablement une histoire, ancienne et complexe. Eparpillé entre divers groupes, tributaire des idéologies les plus variées, ce passé pluriséculaire ne saurait pour autant se réduire à une succession d’attentats, de revendications et de procès. Cet ouvrage entend donc proposer une approche historique globale d’un phénomène assurément médiatisé, afin de le replacer dans un contexte et une dynamique plus larges.
En historien, Gilles Ferragu porte donc sur le terrorisme un regard novateur. Il observe les liens qui se tissent entre les différents mouvements, voire entre les générations de terroristes, et esquisse une généalogie du phénomène. Partant de l’apparition même du terme "terrorisme", au crépuscule du XVIIIe siècle et dans le cadre de la Révolution française, évoquant les attentats les plus récents, il embrasse plus de deux siècles d’une histoire heurtée.
Loin des stéréotypes, des mythes politiques et des reconstructions partisanes, ce livre s’attache à saisir l’émergence de cette rhétorique armée, ses méthodes, ses modèles et ses acteurs ainsi que les réponses que s’efforcent d’y apporter les sociétés ou les pouvoirs.