ISP - Institut des Sciences sociales du Politique UMR7220

Nos tutelles

CNRS

Nos partenaires

Rechercher




Accueil > Membres > Doctorant.e.s

FARRUGIA Arnaud

par Aleks - publié le

FARRUGIA Arnaud

Doctorant en Sciences juridiques à l’Ecole normale supérieure Paris-Saclay - Ecole doctorale Sciences de l’Homme et de la Société - N°578

  • Etude juridique du développement des technologies médicales par la recherche translationnelle à l’heure des NBIC

Directrice de thèse : Stéphnaie LACOUR

Résumé du projet de thèse :
La convergence NBIC (Nanotechnologies-Biotechnologies-sciences de l’Information-sciences Cognitives) stimule l’industrie des technologies médicales et pharmaceutiques, ainsi que l’innovation thérapeutique, comme l’ont fait précédemment les nouvelles formes de médecine (individuelle, génomique). La recherche translationnelle s’inscrit dans ce processus. Elle doit faciliter et optimiser l’environnement et le travail des chercheurs, mais également des praticiens. Largement appréhendé, aux Etats-Unis, comme la création d’un continuum entre les différentes phases de recherche et les soins, son officialisation dans le contexte français et européen rend toutefois un approfondissement du concept nécessaire. Faute de concept clair, l’absence de cadre juridique adéquat pour la recherche translationnelle pèse sur les acteurs du continuum et sur ses sujets.
Ce projet de recherche se penche sur différents domaines scientifiques, nécessitant à la fois des analyses approfondies relatives au développement des NBIC, aux tendances de la R&D des secteurs industriels associés, ainsi que les nouvelles formes de médecine faisant appel aux technologies en cause. Sur ces domaines scientifiques, relatifs aux sciences de la vie et à son ingénierie, s’appuient des analyses juridiques destinées à encadrer le développement de la recherche, des innovations technologiques et des nouvelles formes de médecine pour la société de demain.