ISP - Institut des Sciences sociales du Politique UMR7220

Nos tutelles

CNRS

Nos partenaires

Rechercher




Accueil > ACTIVITES > Colloques

Colloque Pour une histoire sociale des idées politiques

publié le , mis à jour le

Colloque Pour une histoire sociale des idées politiques

22-23-24 janvier 2015
Cevipof – 98, rue de l’Université
75007 Paris
Métro : Solférino ou Assemblée nationale


En France, l’histoire des idées politiques est souvent réputée être le cheval de Troie de révolutions conservatrices intellectuelles. Ce sort est peut-être mérité, tant ce domaine paraît sinistré, comparativement au dynamisme et aux révolutions historiographiques qu’ont connus l’Angleterre, l’Allemagne, l’Italie et d’autres pays depuis une quarantaine d’années. Le défaut d’institutionnalisation de l’histoire de la pensée politique conjugué à son éclatement disciplinaire entre philosophie, lettres, droit et science politique, ont bridé la constitution d’un espace de discussion autonome sur ses attendus épistémologiques et méthodologiques, et longtemps rendu difficile la réception de traditions étrangères comme l’École de Cambridge ou la sémantique historique allemande.
Cependant, notamment sous l’influence de Pierre Bourdieu, s’est aussi affirmé un projet de refondation disciplinaire circulant sous le syntagme d’« histoire sociale des idées politiques », dont ne se réclament guère la Cambridge School ou la Begriffgeschichte. Toutefois, le syntagme d’« histoire sociale des idées » peine encore à devenir un programme articulé.
Ce colloque entend accomplir un pas important dans ce sens, en fédérant des recherches trop souvent isolées, pour en faire l’état des lieux, en montrer les perspectives.
Que peut-on entendre par « histoire sociale des idées politiques » ? Autrement dit : à quelles conditions constituer l’histoire de la pensée politique comme une authentique discipline au sein des sciences sociales ? L’originalité du questionnement tient à ce qu’il ne s’agit pas seulement de combler un « retard » français par un effort d’importation d’innovations étrangères, mais d’interroger et de réinterpréter celles-ci depuis les ressources, enjeux et problématiques constitutifs de l’espace académique français. Tel sera le fil rouge de ce colloque que nous espérons
être un événement fondateur.

Pour une histoire sociale des idées politiques